Les actualités PRISM

La revue Magnetic Resonance in Chemistry vient de publier un numéro spécial  » Multiscale Food Structures and FoodOmics » . Sa couverture reprend les travaux publiés par les chercheurs de la composante Agro-SCANS de PRISM en collaboration avec l’UMR LS2N à Nantes « Multi-exponential MRI T2 maps: A tool to classify and characterize fruit tissues » .

Ce numéro spécial comporte aussi deux nouvelles publications impliquant PRISM :

Dans le cadre des Journées Rennaises en Sciences des Aliments qui réunit l’ensemble des chercheurs académiques du site de Rennes, une visite des installations d’Agro-SCANs sera organisée. Ce séminaire est prévue le lundi  4 Juillet de 9H à 12H dans les locaux de l’Unité de Recherche OPAALE (17 avenue de Cucillé, Rennes)

Ce séminaire rassemblera des chercheurs des unités :

  • UMR STLO
  • UMR IPR
  • UMR NuMeCan
  • UR OPAALE

Pour plus d’information contacter : Maja Musse

 

La plate-forme organise une formation pour découvrir l’Imagerie par Résonance Magnétique qui alterne cours théorique et mise en pratique sur plusieurs appareils d’IRM. Cette formation est ouverte à toutes personnes intéressées par les applications biomédicale et ou agro-alimentaire de l’IRM.

Aucun prérequis n’est nécessaire.

Durant 4 jours, la formation permet d’aborder toutes les facettes de cette technique d’imagerie

Pour vous inscrire : ici

Depuis 2008 le groupe PHODE travaille sur l’impact des solutions olfactives sur le cerveau et leurs conséquences sur le comportement avec David Val-Laillet, directeur de recherche à l’Institut NuMeCan (St Gilles, France). la collaboration commune a permis de créer et développer des techniques innovantes d’observation comportementale et d’imagerie cérébrale. les premiers travaux collaboratifs ont mené à la découverte de noyaux actifs aromatiques qui, une fois ingérés, agissent par voie rétronasale. Les molécules aromatiques suivent une trajectoire passant en arrière du palais pour atteindre l’épithélium olfactif dans les fosses nasales.

La collaboration s’est poursuivie dans le cadre d’un projet de recherche conduisant à la mise au point par l’INRAE d’un modèle de stress psychosocial porcin (Menneson et al, 2019) dans le cadre d’une thèse CIFRE entre 2017 et 2020, modèle que nous avons pu exploiter pour concevoir de nouvelles formulations et étudier leurs effets pour gérer les émotions (Menneson et al, 2020). Ces travaux ont mobilisé les équipements de la plate-forme PRISM.

La plateforme PRISM a participé au projet OmegaTruite financé par le fond Européen pour la pêche et l’aquaculture (FEAMP) et FranceAgrimer. Coordonné par le SYSAAF,portait sur l’étude des paramètres génétiques des caractères de qualité chez la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss). Les objectifs étaient triples :

  1. estimer l’intérêt de l’apport de la sélection génomique pour améliorer les méthodes de sélection des caractères de croissance, de rendements de découpe et de qualité de la chair de la truite arc-en-ciel à l’aide de trois technologies de phénotypage basées sur les micro-ondes , l’analyse d’images numériques et l’IRM,
  2. tenter de détecter des zones chromosomiques (loci) associées à des caractères quantitatifs (QTL),
  3. et tenter d’identifier les gènes candidats présents dans ces régions QTL.

L’étude a recueilli des données de 1379 poissons sur les caractères de croissance, de rendements de découpe, d’adiposité et de couleur de la chair (graisse totale, pourcentage de graisse dans le tissu adipeux sous-cutané, pourcentage de gras dans la chair, couleur de la chair). Les poissons ont ensuite été génotypés à 57000 marqueurs.

les méthodes de quantification haut débit par IRM, développées par PRISM, ont permis d’évaluer rapidement et de manière précise, répétable et automatisée des caractères d’intérêt complexes comme le dépôt de gras sous-cutané, la teneur en lipide de la chair (sans gras sous-cutanée ou muscle rouge), les gras de parages ventral et dorsal. L’IRM permet une mesure haut-débit, à la cadence d’une darne par minute.

Le transfert de son application chez un poissons marin (le bar) ou pour évaluer le rendement en chair des huitres est en cours dans 2 autres projets, là encore pour développer des méthodes de phénotypage pour l’amélioration génétique.

Les résultats complets sont disponibles dans

Blay C, Haffray P, Bugeon J, D’Ambrosio J, Dechamp N, Collewet G, Enez F, Petit V, Cousin X, Corraze G, Phocas F and Dupont-Nivet M (2021) Genetic Parameters and Genome-Wide Association Studies of Quality Traits Characterised Using Imaging Technologies in Rainbow Trout, Oncorhynchus mykiss. Frontiers in Genetics. 12:639223. doi: 10.3389/fgene.2021.639223

Les partenaires du projet sont :

  • Université Paris-Saclay, INRAE, AgroParisTech, GABI, Jouy-en-Josas, France
  • INRAE, LPGP, Rennes, France
  • Les Sources de l’Avance, Pissos, France
  • MARBEC, Université de Montpellier, CNRS, Ifremer, IRD, Palavas-les-Flots, France
  • INRAE, Université de Pau & Pays Adour, E2S UPPA, UMR 1419 NuMéA, Saint-Pée-sur-Nivelle, France